SOUF

  • A propos :

    Il était étudiant nancéen passionné de musique, le voici désormais dernière signature en date de Monstre Marin Corp, le label de Maître Gims et Youtubeur-chanteur star aux millions de vues… A 6 ans, il entre au conservatoire de Nancy . Lucide quant à la puissance des réseaux sociaux, Souf met en ligne ses premier titres dès 2011. L’ensemble de ses clips atteint aujourd’hui les 80 millions de vues.

  • Instruments joués :

    drums, guitar, pianno, violin

  • Influences musicales :

    C Minor - mewithoutYou, For Me This Is Heaven - Jimmy Eat World, 747 - Kent, Hyperballad - Bjork, Le Matin - Yann Tiersen, Street Spirit [Fade Out] - Radiohead, Green Grass Of Tunnel - Mum

  • Maison de disque :

    Label MMC Universal Music France

Site officiel SOUF

Le phénomène SOUF…

Photo SOUF

Aujourd’hui, Internet et sa magie permettent à tous ceux qui ont du talent de pouvoir l’exposer au plus grand nombre et de capter eux aussi une part de lumière. C’est aussi le bon moyen pour les ambitieux de poursuivre et surtout de réaliser leurs rêves. Souf en est le parfait exemple. Hier, étudiant nancéen passionné de musique, le voici désormais dernière signature en date de Monstre Marin Corp, le label de Maître Gims et Youtubeur-chanteur star aux millions de vues…

Souf est tombé très jeune dans la musique. Il faut dire qu’il a été à bonne école. Déjà, son père quittait son pays natal pour rejoindre la France et intégrer le Conservatoire. Plus tard, Souf suivra les traces paternelles en devenant membre de l’institution musicale de Nancy dès l’âge de 6 ans. Pendant 12 ans, il étudiera les percussions, le violon alto, le solfège, le chant, etc. Autant de bases musicales dont il se servira par la suite. Mais le cadre trop classique et légèrement strict ne permet à Souf de s’épanouir totalement artistiquement parlant, lui le fan de soul et de R&B. Surtout, arrivé à un âge charnière, il a dû faire un choix entre la musique et les études. S’il choisit de poursuivre sa carrière scolaire, il n’est pourtant pas question qu’il abandonne la musique. Au contraire.

Liberté retrouvée

Fort de son apprentissage et d’une liberté retrouvée, ce touche-à-tout décide de se lancer dans la composition, apprenant, au passage, le piano en total autodidacte… Créatif, Souf travaille d’abord sur des prods pour ses amis nancéens qui rappent. Au départ, il ne s’agit que de kif, que de prendre du plaisir et d’en donner au travers de sa musique. Mais ses acolytes le poussent à aller plus loin. Conscients de sa belle voix et de son sens de la mélodie, ils l’encouragent à passer lui aussi derrière le micro et ne pas rester derrière ses appareils. Au même moment ou presque, Souf prend conscience de la puissance des réseaux sociaux. L’idée d’associer les deux n’est pas longue à germer et sa décision est prise : dorénavant, il fera de la musique pour lui, pour sa voix et ses textes et il soumettra le résultat au public via Internet.

Se professionnaliser

Surfant sur ses années de Conservatoire et les apprentissages qui lui ont été prodigués, il met en ligne, dès 2011, ses premiers titres. Les retours sont bons mais encore trop peu nombreux pour satisfaire Souf. Il a rapidement l’intuition que pour aller plus loin, il faut franchir un vrai palier en termes de professionnalisme. Son prochain titre en ligne est enregistré dans un « vrai » studio et le clip est réalisé par un pro. Pour cumuler les chances, il s’associe avec deux autres chanteurs et créé des comptes sur les réseaux sociaux. L’idée est simple : il s’agit de diffuser sa musique auprès du plus grand nombre.

L’explosion solo

« Ce matin » sort en 2012. Dans la journée, la vidéo atteint les 10 000 vues. Le premier mois, elle cumule 100 000 vues. Conscient qu’il se passe quelque chose, Souf enchaîne très rapidement avec un deuxième clip, qu’il partage encore une fois avec d’autres chanteurs. En 2013, quand il se lance en solo avec « Histoire d’un premier amour », il est prêt. Et le résultat est immédiat : c’est l’explosion. Loin de se croire arrivé, Souf, auteur-compositeur-interprète ne s’arrête pas. Ce qu’il veut, c’est être soutenu par le maximum d’auditeurs et partager sa musique le plus possible via un gros travail sur les réseaux sociaux. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que sa musique, variée, ouverte, pleine de musicalité et de mélodie fait mouche. Sa façon d’aborder des sujets du quotidien, l’amour en particulier, de parler de thèmes plus graves ou de faire des titres plus dansants, tout cela lui permet de toucher un vaste public.

Signature chez Monstre Marin

Évidemment, un tel succès ne pouvait laisser insensibles maisons de disques et labels. Plusieurs fois, Souf est approché. Mais, parce que ce n’est pas le bon moment ou parce qu’il n’y a pas de feeling, il préfère continuer à développer son univers seul, sur le Net. Alors que l’ensemble de ses clips atteint aujourd’hui les 80 millions de vues, Souf est finalement approché par Monstre Marin chez qui il trouve les interlocuteurs idéaux pour la poursuite de son aventure musicale. Leur seule exigence ? Qu’il ne change rien à ce qui a fait son succès, cette pop urbaine dynamique et sa facilité à aborder le sujet de l’amour. Cette attirance réciproque aboutit à une signature en 2015. Depuis Souf travaille sur son premier album en prenant son temps, conscient de l’attente qu’il a suscité auprès de sa fan base. Être aussi bien entouré lui donne la possibilité de travailler, de prendre du recul, de faire beaucoup de morceaux pour n’en choisir que les meilleurs. Surtout, comme jamais Souf n’aurait pensé aller aussi loin, il savoure, conscient du chemin parcouru et de celui à parcourir, un challenge qu’il est déjà prêt à relever !

1er album « Alchimie » déjà disponible.

Télécharger Alchimie de SOUF

Mes photographies


 

SOUF - Mi Amor

SOUF - Mea Culpa

SOUF - Echoué

SOUF - Sans abris

Découvrez nos autres talents...